L'armée nigériane prévoit un exercice à l'échelle nationale alors que les manifestations secouent le pays

vide

L'armée nigériane commencera un exercice national de deux mois, a-t-elle déclaré samedi, tout en niant que cette décision faisait partie de toute réponse sécuritaire aux récentes manifestations généralisées contre les brutalités policières présumées.

L'opération Crocodile Smile se déroulera à travers le pays du 20 octobre au 31 décembre, la première fois que l'exercice annuel, généralement concentré dans la région du Delta, se déroulera à l'échelle nationale, a déclaré Musa.

Cette décision intervient quelques jours à peine après que l'armée a déclaré qu'elle était prête à intervenir et à rétablir l'ordre, mais Musa a déclaré dans un communiqué que l'exercice "n'a aucun rapport avec une manifestation légale sous quelque prétexte que ce soit".

Les Nigérians exigeant la fin de l'unité de police de l'Escouade spéciale anti-vols (SRAS) et faisant pression pour des réformes et des responsabilités se sont rassemblés dans tout le pays.

L'armée avait publié mercredi un communiqué mettant en garde ce qu'elle a qualifié d '«éléments subversifs et fauteurs de troubles» qu'elle était «prête à soutenir pleinement l'autorité civile à quelque titre que ce soit pour maintenir la loi et l'ordre et faire face à toute situation de manière décisive».

Les manifestants utilisent Twitter et le hashtag #EndSars pour diffuser des photos et des vidéos montrant des brutalités policières présumées. Les médias sociaux sont également une plaque tournante pour l'organisation de manifestations et les Nigérians les utilisent pour collecter de l'argent et de la nourriture pour nourrir les manifestants et soutenir ceux qui sont arrêtés.

De plus, un groupe se faisant appeler Anonyme a affirmé avoir piraté divers sites Web gouvernementaux ces derniers jours et a averti qu'il continuerait à pirater les sites Web gouvernementaux et les comptes Twitter afin d'aider le mouvement #EndSars.

«L'armée enjoint par la présente à tous les Nigérians respectueux de la loi de mener leurs activités légales sans entrave, car l'exercice n'a rien à voir avec la protestation ENDSARS, mais un événement annuel organisé par (l'armée) dans ses efforts pour assurer la sûreté et la sécurité du Nigéria et de son pays. citoyens », a déclaré Musa dans un communiqué.

Les représentants du gouvernement n'ont pas répondu aux demandes de commentaires sur le piratage de sites Web et nous n'avons pas pu confirmer de manière indépendante les allégations. Cependant, Musa a déclaré que l'exercice comprendrait pour la première fois une formation à la cyberguerre.

«L'exercice est délibérément destiné à être global et à inclure des exercices de cyberguerre conçus pour identifier, suivre et contrer la propagande négative dans les médias sociaux et dans le cyberespace», a déclaré Musa dans le communiqué.

Cela valait-il la peine d'être lu? Faites le nous savoir.